Histoire du club




Lorsque Charles Bouvet retrouve en 1946 son pays natal, le Chablais, l’athlétisme se pratiquait dans 4 clubs omnisports :

L’Olympique Thonon : créé en 1922, l’O.T était un club de rugby, mais les difficultés de recrutement obligèrent les dirigeants a abandonné ce sport pour se tourner en 1924 vers le foot et l’athlétisme, pratiqués simultanément par les mêmes licenciés. En 1925, les Thononais se distinguent aux championnats des Alpes : Bessiat termine 2 ème sur 1500 m ainsi que Baud sur 200 m , Lagrange est sacré champion de France militaire sur 200 m .

Le Football Club Thonon : le foot, l’athlétisme et la natation sont pratiqués avec plus ou moins de résultats dans ce club omnisports qui se consacrera rapidement uniquement au football. En 1942, le CST présidé par M. Moynat organise une rencontre France Suisse ou plus exactement une sélection Genevoise opposée à une sélection de Haute Savoie.

Charles Bouvet Bionda lors du Championnat de France de « gymnaste complet « qu’il remporta 4 années consécutives : 1948 – 49 – 50 et 51
Sélectionné Olympique à la perche pour les Jeux de Londres en 1948

Stella Thonon  : en 1933, les religieux de l’ordre des Salésiens s’installèrent à Thonon pour fonder une œuvre consacrée à la jeunesse sous le patronage de DON BOSCO, leur fondateur. Et c’est ainsi que naquit l’Association du Foyer Social. Placée sous la responsabilité du Père Cartier, le « Patro » avec l’impulsion du Père Tisserand développera rapidement de multiples activités sociales, sportives et culturelles. Sous le nom de Stella, de nombreux sports furent développés : gymnastique, foot, natation, basket …et même une clique. En 1939, la mobilisation mit un frein à ces activités jusqu’en 1942, date à laquelle, le Père Tisserand, de retour au Patro, créa une section d’athlétisme. Pendant 5 ans cette section forte de plus de 200 membres remportait presque tous les titres de Haute Savoie. En 1942, la section gagnait toutes les courses lors de la manifestation du »Serment de l’ahlète« , grande manifestation athlétique en présence du ministre des Sports de l’époque le Colonel Pascot. En 1946, Laperrière fut champion de France Universitaire sur 400m plat. Lucien Frossard termina 3 ème au javelot et remporta le titre de champion d’académie.

L’Etoile Sportive : c’est le club où Charles Bouvet fit ses premiers pas de gymnaste et d’athlète. Outre la gym, l’athlétisme, la natation et le basket étaient également pratiqués. A son retour de Paris en 1946, notre perchiste, nommé moniteur chef, continua de faire de la compétition. En 1947, il est champion des Alpes avec un saut de 3 m 60 et termine 3 ème des France ( 3 m 50). La même année, Fabre remporte le titre de champion des Alpes au Javelot ( 42 m 20), au poids ( 13 m 70 ) et se classe 5 ème aux France ( 51 m 76 au javelot ).

Au cours de la saison 46, Charles Bouvet , trouvant ridicule que 4 associations pratiquaient l’athlétisme sans organisation propre à ce sport, sans entraîneurs confirmés, entreprit des démarches auprès des responsables de ces sociétés pour regrouper cette activité dans un seul et unique club avec des structures appropriées.

Encouragé par son ami René Robert, il entreprend des démarches auprès du Père Tisserand, responsable de la Stella, de M. Moynat et des responsables des différentes associations pour leur faire part de son projet : rassembler les différentes sections d’athlétisme en un seul et unique club. Après de nombreuses et parfois difficiles négociations, Charles Bouvet peut annoncer la bonne nouvelle : le TAC vient de naître. Le 28 septembre, entouré de ses amis et des athlètes des 4 anciennes associations, les statuts sont rédigés, un comité se crée. Les statuts sont déposés à la sousPréfecture de Thonon le 1er octobre 1946. Il fallut attendre plusieurs années avant que la Stella rejoigne le TAC.

Le comité était ainsi constitué :

Président : Docteur Piot Emmanuel

Vice Président : Sopizet Charles, Imprimeur

Secrétaire : Brasier Serge, commis du Trésor

Trésorier : Godin Eugène, commis du Trésor

Directeur Sportif : Charles Bouvet Bionda, droguiste

Entraîneur : Robert René, moniteur d’éducation physique

Membres : Favre Maurice, Jim Jullard, Charles Michaud, Bitzberger, Henri Lamourette, Ramel

L’activité du Tac va pouvoir démarrer et ne cessera de se développer au cours des années. 60 ans plus tard, le TAC reste un des meilleurs clubs de la région Alpine tant par les résultats des athlètes formés que par le nombre de licenciés.

Des 1947, Thonon a connu de grands meetings d’athlétisme avec de grands champions français et étrangers, drainant en moyenne plus de deux mille spectateurs.Le 1er meeting de 1947 portait le nom de « Grands Athlètes ».

En 1948, le TAC devient le premier club régional remportant cette année quatres titres de champions de France. Des Thononais furent internationaux comme Paul NEURAZ sur 110m Haies (ancien maire de Thonon) et Charles BOUVET-BIONDA à la perche. Ce dernier fut également sélectionné olympique aux jeux de Londres.

En 1950, le TAC organise son premier meeting et reçoit de grands champions, tels PUJAZON coureur de 5000m (quadruple champion de France), VALMY champion de France sur 100m… Cette compétition se disputera sur une piste en mâchefer longue de 55 mètres.

En 1956, Thonon se dotait d’une piste en cendrée, une des plus belle d’Europe sur laquelle devait être battu un record du monde jamais homologué. Le tour de piste faisait non pas 400m mais 400,26m sur laquelle le nord africain RADHI tentait en 1960 de battre le record de France de l’heure. Il réussissait dans sa tentative mais ignore encore à ce jour avoir battu le record du Monde de la discipline du fait de cette erreur dans le mesurage de la piste.

En 1987, le TAC renaît grâce à des anciens athlètes car celui-ci avait été un peu délaissé faute d’absence d’entraîneurs.

En 1992, la piste en tartan est entièrement refaite avec le renouvellement du matériel.

En 1995, le TAC rentre dans le circuit de la coupe romande qui est une rencontre Franco-Suisse et à l’honneur d’ouvrir la saison en organisant la 1ere manche.

En 1997, Le TAC organise un meeting international cadet avec la participation de 15 pays.

En 1998, le stade de Thonon accueil l’équipe de France Juniors en stage avant les championnats du Monde.

En 1999, la ligue Dauphiné-Savoie confie au TAC l’organisation des championnats régionaux ou l’un des plus beau concours de hauteur a eu lieu puisque deux supers copains se sont soutenus malgré leur différence de clubs pour battre le record non pas du stade mais de France dans la catégorie Junior. Ils réalisaient 2m20. Concours qui restera gravé dans nos cœurs !!!

En 2002 la ville de Thonon a mis à la disposition des sportifs thononais une salle omnisports comportant un sautoir en longueur, hauteur et perche ainsi que 4 couloirs de 30m. Les athlètes du TAC pourrons en bénéficier afin de pouvoir préparer les compétitions hivernales et estivales.

En 2006 les dirigeants du TAC décident de renouveler avec la tradition des grands meetingset lui donnent le nom de » Charles Bouvet Bionda » en souvenir du fondateur du club. Ce meeting de niveau national et International est consacré aux sauts.

A SAVOIR :

Les principales rencontres internationales organisées à Thonon furent France-Allemagne en 1955,France-Suisse en 1962, France-Pologne en 1963, France-Allemagne en 1968, Frabce-Autriche en1969, France-Suisse en 1970, France-Italie-Espagne en 1972, France-suisse-Suède en 1979 et France-Italie-Yougoslavie en 1986 ainsi qu’un meeting international cadets en 1997.

Depuis 1988, Thonon accueil chaque année en stage plusieurs clubs de France.

Chaque Année au mois de juillet et depuis 1986s, le TAC organisait la « course du Vallon », épreuve très appréciée par de nombreux coureurs sur route mais aussi par les estivants et les chablaisiens, rehaussées par la participation d’athlètes de haut niveau. En 2001, cette course est devenue « les 10 km de Thonon« ,épreuve qualificative pour les France de la spécialité.

Depuis 2002 le parcours a changé et la course se déroule désormais le dernier dimanche du mois de mars sur une boucle plate de 5 kms a effectuer 2 fois, avec départ et arrivée au stade Joseph Moynat.